Bonjour à tous

   Contente de vous revoir mais en meme temps triste de savoir la fin des vacances. Heureusement elles étaient super et j'ai plein de souvenirs photos, vidéos et dans la tete. Cela m'aidera à vivre la rentrée

  Première partie : La Bretagne

  Je l'avais annoncé, quelques jours agréables passés là-bas, en famille.

  Je vous mets en ligne d'ailleurs une aquarelle faite sur le terrain.

La "dominance" ou "domination" de l'arbre central avec un menhir poussé à son pied ne pouvait qu'attirer mon attention 

P1030928

    J'ai quelques autres croquis sous le coude que je voudrais vous montrer mais j'aimerais les fignoler avant.

   Je vous rajoute toutefois un petit dessin fait rapidement en Bretagne d'après prospectus :

   Le château de Fougères que je vous invite d'ailleurs fortement à visiter. Cela vaut vraiment le détour

carnet_de_voyage_bis_001

Le château de Fougères est l'un des plus imposants châteaux forts français, occupant une superficie de deux hectares, voire même pour certains "la plus grande forteresse d'Europe"[2]. Il est constitués de trois enceintes dont les remparts sont magnifiquement conservés. Si le logis seigneurial est en ruine, les tours s'élèvent encore avec majesté. Certaines sont visitables (tour du Hallay et tour de la Haye Saint-Hilaire (XIIe siècle), tour Raoul (XVe siècle), tour Mélusine). À l'entrée, on trouve un triple moulin à eau. L'accès à la courtine ouest permet d'observer la ville haute.

Fougères est une commune française située dans le département d'Ille-et-Vilaine et la région Bretagne. Ses habitants sont appelés les Fougerais.

Fougères (Felger en breton et Foujerr en gallo) est une sous-préfecture située à la limite de la Bretagne, du Maine et de la Normandie et tire son nom de la plante, ou de fous qui signifie fossé (en Bretagne et en Normandie, un fossé est une terrasse de terre formée des excavations faites de chaque côté de la banquette, et servant de séparation entre deux propriétés).

La ville de Fougères est citée dans le refrain de la chanson de Gilles Servat "La Blanche Hermine". L'auteur l'utilise comme un symbole de la résistance bretonne où elle est accolée à la ville de Clisson en Loire Atlantique.

    Sinon, comme je le disais, Je n'ai pas eu le temps de retravailler mes croquis car nous sommes partis tout de suite après pour notre autre destination qui était : le Canada.

   La suite dans le message suivant............