Bonne lecture

Les origines du breton                                    

                            p_arbre

Les 6 langues celtiques ont les mêmes caractéristiques :

  • une structure de phrase souple qui privilégie le sens
        exemple :
        a- Me 'zebr ma soubenn
          - Je mange ma soupe (sujet privilégié)

        b- Manger je fais ma soupe (l'action)
          - Debriñ a ran ma soubenn

        c- Ma soupe je mange (l'objet)
          - Ma Soubenn a zebran

  • Les mutations consonantiques : transformation de la première lettre du mot.

    Elles sont provoquées par l'article : elles servent à indiquer le genre des mots.
    Les noms communs féminins singuliers mutent du M en V
    Mamm = mère
    Ar vamm la mère donc le mot mamm est un nom féminin singulier
    Exemple test :
    Deomp dezhi ! On y va !
    Mantell (manteau) est un mot féminin singulier on dira donc ar vantell
    Menez (montagne) est un mot masculin singulier on dira donc ar menez

    Elles ont une fonction de liaison

    Ki=chien : Le K se transforme en G
    Da gi : Ton chien

    Exemple test :
    Deomp dezhi ! On y va !
    Kazh (chat) Da gazh

    Le même phénomène phonétique existe en français :
    âne : un "nâne" , des "zânes"

        Historique

Le breton et le gallois se séparent en deux langues distinctes au Xème siècle.

Chaque langue évolue séparemment et se transforme :
Le vieux breton jusqu'au XII
le moyen breton du XII à 1650
le breton moderne de 1650 à nos jours.

4 dialectes forment le breton moderne.
Actuellement :

La frontière linguistique

p_frontiere

la langue bretonne est actuellement parlée et ou comprise par 600 000 personnes de Basse-Bretagne. (tout le Finistère, la moitié des Côtes d'Armor et du Morbihan).

La langue bretonne est également présente dans :
• l'audio-visuel : France 3, TV Breizh
• les radios : France Bleu Breizh Izel, Radio Kerne, Arvorig-Fm, Radio Kreiz Breizh...
• l'édition pour enfants et adultes
• la musique : http://www.arbedkeltiek.com